EMDR

EMDR signifie « Eye movement desensitization and reprocessing », c'est-à-dire « désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ».

Reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (2012), par l’INSERM (2004) et la Haute Autorité de la Santé, cette technique a été découverte par Francine Shapiro, une psychologue américaine.

Cette thérapie brève permet en quelques séances de débloquer les mécanismes naturels de traitement de l’information et ainsi le traumatisme peut enfin être retraité, c’est-à-dire «digéré». La stimulation sensorielle oculaire, tactile ou sonore de l’information dysfonctionnelle d’origine traumatique permet de remettre en route son traitement et son classement dans une mémoire explicite/narrative plutôt que dans une mémoire implicite/motrice.

 

L’EMDR est pratiquée dans le monde entier auprès de milliers de personnes de tous âges et de toutes conditions souffrant de troubles psychologiques. D’abord reconnue pour son efficacité dans le traitement des troubles post-traumatiques, cette technique est aujourd’hui utilisée pour toutes sortes de traumatismes psychiques.

 

Comment ça marche ?

L’EMDR (ou R-EMDR) reproduit les gestes oculaires que nos yeux font naturellement pendant la nuit pour nous détendre.

 

La première séance est dédiée en partie ou en totalement suivant les personnes à l’anamnèse, qui permet de faire émerger vos souvenirs et de définir votre objectif. Ensuite, à l'issue de cette phase préparatoire, lors de la fin de la première séance ou lors de la seconde séance, la technique de l’EMDR est utilisée.

Vous allez vous concentrer sur votre souvenir perturbant et à ses informations sensorielles (image, son, odeur, sensation physique) ainsi qu’à vos pensées et ressentis qui y sont associés.

Je vous accompagne par une série de mouvements oculaires alternés qui stimule le cerveau alternativement du côté gauche puis droit. En suivant les deux doigts, le regard fait travailler les deux hémisphères cérébraux qui se reconnectent. Entre chaque série, il n’y a pas d’effort à faire, juste laisser venir ce qui vient à l’esprit… Certains événements remontent à la surface et provoquent des émotions associées à des souvenirs refoulés par le cerveau.

 

Les séries de stimulations bilatérales continuent jusqu’à ce que le souvenir de l’évènement ne soit plus source de perturbations mais soit associé à des ressentis calmes ainsi qu’à des pensées positives et constructives pour vous.

 

 

Pour qui, pour quoi ?

De l’enfant à l’adulte, l’EMDR s’adresse à toute personne souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques, récents ou anciens, parfois inconscients.

La palette des applications est large : des traumatismes évidents comme les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents, les décès, les maladies graves, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, aux traumatismes avec un petit « t » qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles, etc…)

Exemples d'application

  • Vécu douloureux

  • Colère

  • Stress

  • Angoisse

  • Manque de confiance

  • Dépression

  • Accident

  • Viol

  • Addictions

  • Phobies

  • Attaques de panique

  • TOC

  • Trouble de l’attachement

  • Attentat

​​

 

Tarifs

  • Séance adulte, 1h : 60€

  • Séance ados, étudiants, 1h : 50€

  • Séance enfant 45 minutes : 45€

"J’ai été accompagnée par Anne-France dans la transformation d’un épisode traumatique par l’EMDR. Grâce à sa présence et son écoute bienveillante, elle m'a guidée afin de mieux définir les impacts de cet événement. Très rassurante dans son accompagnement, elle m’a permis de mettre les mots sur ces moments difficiles mais surtout d’aller chercher dans le corps les impacts qu’ils ont laissé. Après notre rencontre, je me suis sentie apaisée, plus consciente de ce qui se passait en moi, plus confiante également ; le passé impacte beaucoup moins mon présent. Un immense merci pour cette libération."

Déa