Rechercher

Expériences négatives d'enfance et système nerveux autonome

Le système nerveux autonome de l'être humain se voit souvent déréglé par des expériences négatives d'enfance et des traumas, ce qui génère bien de maux physiques et psychologiques : anxiété, stress, addictions et autres troubles chroniques...


En tant qu'enfant, la priorité est de s'attacher aux personnes autour de lui. Quand l'enfant est entouré de parents en charge de sa sécurité "non sécures", son système nerveux ne se configure pas correctement. Ce dernier scrute alors l'environnement pour l'identifier comme "sécurisant" ou "dangereux", dans le but d'apporter la meilleure des réponses en terme de survie : attaque, fuite ou figement - mais avec le temps, ses réflexes deviennent limitants et inappropriés pour la personne.


Au contraire, quand notre système nerveux autonome peut rester flexible et fluide, il nous aide à gérer notre stress et à être résilient face à l'adversité, aux événements difficiles.


Le traumatisme est "notre réponse à un évenement" et non l'événement lui-même. En d'autres termes, le traumatisme est ce qui se passe en nous à la suite de ce qui nous arrive. Il est alors possible d'aller rencontrer la mémoire de ce trauma et de le transformer, ou du moins de le rendre plus acceptable.


Merci au Sommet international Quantum Way "Trauma, Attach(e)ment & Resilience" pour cette petite vidéo ludique et éclairante qui explique clairement en 9 minutes notre fonctionnement.

A découvrir absolument !




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout